Accueil > gouvernance et fonctionnement associations > « Une association ne peut pas faire de bénéfice ! »

« Une association ne peut pas faire de bénéfice ! »

C’est entièrement faux. Une association, comme toute entreprise peut parfaitement faire des bénéfices. Pour être politiquement correct, cela s’appelle des « excédents », mais il s’agit toujours de la même chose. Dans le langage comptable on dit « résultat ».

Le résultat est pour une période donnée la différence entre les produits et les charges de cette même période. Si cette différence est positive, le résultat est un « bénéfice », appelé « excédent » pour une association, si la différence est négative, le résultat est une « perte », appelée « déficit » pour une association.

La seule différence d’une association avec une société marchande c’est que ce bénéfice ou excédent, s’il existe, ne peut être distribué aux propriétaires, c’est-à-dire aux adhérents. Il « reste » dans l’association.

Attention !

Ne pas confondre le résultat et la trésorerie. La trésorerie est la somme d’argent dont dispose l’association sous quelque forme que ce soit (en espèces, à la banque, en livret d’épargne..), c’est-à-dire toute somme dont on peut disposer immédiatement ou dans un court délai. Le résultat, nous avons vu ce que c’était. Or, les produits (cotisations, prestations de services, subventions…) sont enregistrés en comptabilité qu’ils soient reçus ou non, les charges sont enregistrées en comptabilité qu’elles soient payées ou non. Par exemple si l’association, pour une période donnée a en produits une subvention de la commune de 15 000.00 € et une subvention du Conseil Départemental de 4 000.00 € et que par ailleurs elle a, pour cette même période un montant de charges (loyer, déplacements, papeterie..) d’un montant de 13 000.00 €, elle a donc un résultat de : Produits : 15 000.00 € + 4 000.00 € = 19 000.00 € moins les charges 13 000.00 € = 6 000.00 € de résultat excédentaire.

Mais si dans cette même période elle n’a reçu que les 15 000.00 € de la commune, qu’elle attend toujours le versement des 4 000.00 € du Conseil Départemental et qu’elle a payé toutes ses charges, elle a en trésorerie les 15 000.00 € de la commune moins les 13 000.00 € de charges ce qui donne une trésorerie de 2 000.00 €.

Ainsi donc l’association peut avoir un résultat très excédentaire et ne pas pouvoir fonctionner parce qu’elle aurait encaissé moins de produits que décaissé de charges. Il convient donc de maitriser les 2 aspects : celui de la « rentabilité », le résultat doit être excédentaire ou au minimum « équilibré », et celui de la faisabilité : les encaissements (recettes) doivent être supérieurs aux décaissements (dépenses).